Accueil
Accueil

Accueil
Accueil

Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil

Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil

Association des Amis de Rabelais et de La Devinière

  

François Rabelais 

Les grandes étapes de sa vie

  


Vers 1480 - 1495 :


Naissance de François Rabelais à La Devinière, métairie chinonaise de la famille. Selon un épitaphier du XVIIIe siècle, Rabelais étant décédé en 1553 à l'âge de 70 ans, son année de naissance serait 1483 ; pour Abel Lefranc, spécialiste de l'écrivain chinonais, celle-ci se situerait plutôt en 1494, au vu du recoupement de certaines données. On ne peut à ce jour trancher entre ces deux années qui, chacune, a ses partisans chez les Rabelaisants.


- Fin 1510 (?) - début 1511 (?) :


Après avoir effectué ses petites classes à l'abbaye de Seuilly proche de La Devinière, Rabelais aurait commencé son moinage au couvent de La Baumette près d'Angers.


- 1515 - 1518 :


Quelques séjours de Rabelais à Angers (?).


- Octobre 1520 :


Rabelais est moine cordelier au couvent de Fontenay-le Comte, en Vendée. Il s'applique à l'étude des sciences et des langues latine et grecque.

Il se lie d'amitié avec un autre moine, Pierre Amy (ou Lamy) ; ils sont reçus  dans le cénacle érudit du juriste poitevin André Tiraqueau.


- 1521 :


Dans une lettre à l'humaniste Guillaume Budé, Rabelais, vraisemblablement plus par modestie que par l'âge, se qualifie d'adulescens.


- 1523 :


A la suite des commentaires d'Erasme sur le texte grec des Evangiles, la Sorbonne s'alarme et tente d'empêcher l'étude du grec : les ouvrages de Rabelais et de Pierre Amy (Lamy) sont confisqués par leurs supérieurs. Il leur seront rendus quelques mois plus tard.


- 1524 :


Avec l'autorisation du Pape, Rabelais passe de l'ordre des Franciscains à celui des Bénédictins. Il gagne alors l'abbaye de Maillezais en Vendée, proche de Fontenay-le-Comte, où il demeurera quelques années durant. Il est accueilli par Geoffroy d'Estissac, prélat humaniste qui, très vraisemblablement, en fait le précepteur de son neveu. Il séjourne avec d'Estissac au prieuré de Ligugé.


- 1528 - 1530 :


Rabelais séjourne probablement à Paris où il quitte le froc des Bénédictins pour l’habit de prêtre séculier. Il y commence vraisemblablement ses études de médecine en 1528.


- 17 septembre 1530 :


Rabelais est immatriculé sur le registre des étudiants de la Faculté de médecine de Montpellier; il sera reçu bachelier en novembre.


- 17 avril - 24 juin 1531 :


Rabelais fait un cours public sur les Aphorismes d’Hippocrate et l’Art médical de Galien.


- 1532 :


Rabelais est médecin à l’Hôtel-Dieu de Lyon. Il fréquente l’humaniste Etienne Dolet et les cénacles littéraires et poétiques de la capitale des Gaules ; il fait paraître les Epistres médicales de Jean Manardi, médecin de Ferrare, traduit les Aphorismes d’Hippocrate du grec en latin, publie le Testament de Cuspidus, texte juridique.

Le 3 novembre, à l'occasion de la foire de Lyon, il publie son Pantagruel sous le pseudonyme d'Alcofribas Nasier.


- 1533 :


Publication de la Pantagrueline Prognostication. La Sorbonne condamne le  Pantagruel comme livre obscène. A la fin de l’année, il accompagne le cardinal Jean du Bellay à Rome comme médecin ordinaire.


- 1534 :


En janvier, Rabelais touche ses gages de médecin à Lyon ; en février, il part pour Rome avec Jean du Bellay ; retour à Lyon en mai où il publie peut-être le Gargantua ; il édite également la Topographia antiquae Romae de Marliani.


- 1535 :


En mai, publication vraisemblable du Gargantua (certains la donne en 1534).


- Août 1535 – mai 1536 :


Séjour à Rome ; le 17 janvier 1536, un indult du pape Paul III autorise Rabelais à opter pour un monastère bénédictin de son choix et à exercer la médecine sans pratiquer d'opérations chirurgicales.


- 1537 - 1538 :


En février 1537, Rabelais assiste à Lyon au banquet donné par Guillaume Budé et d'autres humanistes à Etienne Dolet poursuivi pour homicide volontaire.Le 22 mai, Rabelais, qui était retourné à Montpellier pour obtenir sa licence, est reçu docteur en médecine. Il exerce la médecine pendant tout l’été et l’enseigne même à Lyon, où il procède à la dissection d’un condamné à mort. De mi-octobre 1537 à mi-avril 1538, il complète à Montpellier son examen du doctorat en présentant un cours sur le texte grec des Pronostics d’Hippocrate et en procédant à des démonstrations anatomiques.


- Fin 1539 - fin 1541 :


Il part pour Turin avec Guillaume de Langey, gouverneur du Piémont, frère du cardinal Jean du Bellay. Ils rentrent en France en novembre. En passant par Lyon, Rabelais donne une édition expurgée du Gargantua et du Pantagruel.


- 1542 :


En mars, Rabelais est à Saint-Ay, près d’Orléans, chez Etienne Laurens, familier  de Guillaume de Langey et ami des humanistes.


- 1546 :


Publication du Tiers Livre, vite condamné par les théologiens qui lui reprochent d'être « farci d'hérésies ».

En mars, Rabelais se réfugie à Metz où il est nommé médecin de cette ville de l’Empire germanique.


- 1547 :


10 avril, Rabelais reçoit à Metz ses gages de 1546 à 1547. Juillet-août, départ probable de Rabelais pour Rome avec le cardinal Jean du Bellay.


- 1549 :


Publication  par Rabelais de La Sciomachie (fête donnée à Rome pour la naissance de Louis d’Orléans). En passant par Lyon, il remet à son imprimeur 11 chapitres du Quart Livre.


- 1548 :


Publication de cette première rédaction du Quart Livre. 18 juin, Rabelais est toujours à Rome.


- 1550 :


Attaques de Calvin contre Rabelais, qu’il traite d’impie et d’athée. 19 juillet, retour de Jean du Bellay de Rome pour Saint-Maur-des-Fossés, où Rabelais, son médecin personnel, procède à la seconde rédaction du Quart Livre.


- 1552 :


Publication du Quart Livre censuré le 1er mars par les théologiens.


- 1553 :


Rabelais résilie début janvier ses cures de Meudon et de Saint-Christophe-du-Jambet. Début mars, décès de Rabelais à Paris; il est enterré au cimetière de la paroisse Saint-Paul. Il aurait eu 70 ans.


- 1562 :


Publication de L'Isle Sonnante          (16 chapitres du Cinquiesme Livre).


- 1564 :


Publication du Cinquiesme Livre  dans son entier.


* * *